Avec le développement de la ville de Salon de Provence, tirant partie de sa position géographique et de la proximité de villes telles qu'Aix en Provence (Archevêché) et Avignon (cité des Papes), les besoins et les demandes en matière d'enseignement se firent pressants. Les frères Maristes décidèrent d'assumer cette noble tâche et ouvrirent le 19 mars 1881 leur école à Salon de Provence rue des jardins. Le nombre d'élèves allant grandissant ils cherchèrent un autre local, et c'est ainsi qu'avec l'aide financière de Monsieur Viala de Lacoste homme de Foi et généreux mécène, et celle de Monsieur Étienne Valérian désigné maître d'œuvre, l'école vit le jour.

Le 13 mars 1886 eut lieu la pose de la première pierre de l'établissement. Pour plus d'authenticité on laissera parler le chroniqueur diocésain de l'époque : « On a posé la première pierre d'une maison d'école chrétienne que Monsieur Viala de Lacoste va faire bâtir sur sa propriété et dont il assurera lui-même la perpétuité en la dotant d'un large revenu, et en consacrant généreusement à cette belle œuvre une grande partie de la fortune acquise par toute une vie de travail et de probité ».

Le 17 octobre 1887, les élèves purent découvrir leurs nouveaux locaux. L'archevêque d'Aix vint bénir ce que l'on appelait alors la fondation Viala Lacoste. Impressionné par le bâtiment et par le charisme de son fondateur, il obtint même de Rome, pour celui-ci, le titre de Chevalier de l'Ordre de Saint Grégoire le Grand. Les Frères Maristes dirigèrent l'établissement jusqu'en 1903, année où intervint la séparation de l'Eglise et de l'État. Un comité des écoles libres fut créé et l'école fut confiée à des laïques jusqu'en 1940.

Une certaine désaffection obligea le comité à reprendre contact avec les religieux, et après de nombreux pourparlers ceux-ci acceptèrent de revenir dans l'établissement en octobre 1940. Ils y restèrent jusqu'en 1958 date de leur départ définitif. Depuis les directions successives sont assurées par des laïques. Le charisme et le dévouement des différents responsables et animateurs de la communauté éducative donnèrent à l'établissement une très grande notoriété dans le pays Salonais, notoriété qui n'a jamais cessée d'être confirmée. La petite école ouverte le 17 octobre 1887 est devenue aujourd'hui un établissement catholique d'enseignement de plus de 1000 élèves, sous tutelle diocésaine, regroupant les trois unités : l'école, le collège et le lycée d'enseignement général, un établissement moderne, résolument tourné vers l'avenir tout en puisant dans ses racines la volonté de rester fidèle aux idéaux de ses fondateurs, à savoir former des hommes et des femmes libres et responsables guidés dans leur démarche par l'Évangile.